Le goûter en famille, leçon de bonté n°2

Le bus reprend donc son chemin. Le petit groupe de touristes que nous sommes arrive au point de départ de cette petite randonnée forêt/cascade. Il y a trois cascades en tout. La première se trouve à l’entrée de la forêt, la seconde un peu plus haut, et la dernière encore plus haut. Lorsque nous arrivons au niveau de la première cascade en fin de matinée, elle est complètement déserte. Bien qu’elle forme une sorte de piscine naturelle, pas un chat à l’horizon. Nous continuons notre chemin jusqu’au point d’arrivée, pique-niquons à la dernière cascade, et revenons sur nos pas en tout début d’après-midi. Mon souvenir le plus présent de ces instants de randonnée: la sensation de chaleur. Il faisait très chaud. Trop chaud.

Sur le chemin du retour, notre guide nous propose de profiter un moment de cette piscine naturelle que nous offre la première cascade. Une aubaine! On sait tous que l’eau de la rivière est plus fraîche que celle de l’océan!

Une fois arrivés, cette cascade déserte quelques heures auparavant est maintenant occupée par un bon nombre de locaux. Une belle surprise à laquelle je ne m’attendais pas pour être honnête, mais je suis un peu naïve!

La fraîcheur de l’eau associé à un “plongeoir” naturel en font un espace prisé pour les familles qui souffrent de la chaleur. Ayant également très chaud, je n’hésite pas à me jeter dans l’eau. Une des meilleures sensations que je puisse connaître! C’est comme quand on a très soif et qu’on peut enfin boire un verre d’eau!

Tout en me baignant, je remarque un petit garçon, il doit avoir 3 ans. Je le remarque car il n’arrête pas de me regarder et de me sourire, alors je lui souris aussi, il est tellement chou. Il est avec son papa, qui me sourit à son tour en voyant que je “joue” avec son fils. Là, exactement comme la dame du bus, il s’approche avec son fils dans les bras, se présente à moi, et me demande d’où je viens. On  prend le temps de discuter un peu, il me dit qu’il est là pour des vacances dans sa famille, qu’il habite sur l’île principale et qu’il fait tellement chaud qu’ils viennent se rafraîchir à la cascade. Puis ils sortent de l’eau.

Un moment après je décide que je me suis suffisamment rafraîchie. Je sors, prends ma serviette et m’assoie dessus. J’observe la cascade,les gens qui s’amusent dans l’eau, la végétation et je prends le temps de faire quelques photos.

Le monsieur avec son fils est à quelques mètres de moi avec toute sa famille, ils prennent le goûter.

Je le vois alors s’avancer vers moi et me dire de le suivre. Je m’exécute sans me douter que j’allais recevoir le plus beau geste de bonté de toute ma vie.

Il m’invite à se joindre à sa famille pour partager le goûter. Il me tend un paquet de gâteaux dans lequel il ne reste qu’un seul gâteau. Je lui dis merci, mais ça me gêne un peu, alors je lui dis qu’il peut le donner à son fils! Il me répond de ne pas m’inquiéter, qu’ils ont un autre paquet de gâteaux! Alors je le prends, ça me fait tellement plaisir! Un instant plus tard, il me tend un gobelet, le seul gobelet de toute la famille. Il me sert du jus d’ananas et m’explique que lui et sa famille boiront à la bouteille. Nous avons passé une bonne partie de l’après midi ensemble, à discuter, se découvrir mutuellement! J’ai partagé ce goûter avec eux, sans vraiment réaliser le moment que j’étais en train de vivre.  Du partage à l’état pur, sans aucune attente en retour c’est tellement rare de nos jours.

Il est temps pour notre petit groupe de touriste de repartir. Je dis au revoir à mes hôtes de goûter qui n’ont peut être pas conscience de tout le bien qu’ils m’ont fait. Je pars sans même penser à leur demander leurs coordonnées ou même prendre une photo avec eux. J’aurais tellement voulu entretenir ne serait-ce qu’un petit contact. C’est mon unique regret.

Ce jour là, la vie m’a fait un énorme cadeau. Depuis cette rencontre, je ne doute plus de l’humanité profonde de l’être humain. C’est une qualité de plus en plus rare, mais elle existe vraiment.

Il me suffit de penser à ces deux rencontres et aux îles Fidji pour m’apaiser. C’est ce qui fait toute la puissance et la richesse de ce pays: une force douce, de la simplicité et de la générosité.

 

DSCI2362

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :